Crise financière

Comment faire face à la crise

La crise en Suisse dans les domaines de l’hôtellerie et de la restauration

CHR AVATARLa branche de l’hôtellerie restauration a souffert de la crise au 1er trimestre 2009 en Suisse. Les ventes ont reculé de 6,3% par rapport à la même période de l’année dernière. Les régions de montagne, les hôtels et la restauration « d’agrément » sont les plus touchés. Malgré une saison favorable aux sports d’hiver, les établissements d’hébergement ont vu leurs chiffres d’affaires diminuer de 12,1% au premier trimestre 2009, a indiqué vendredi GastroSuisse. La restauration a pour sa part enregistré une baisse des chiffres d’affaires de 2,9% car la demande n’était pas là.

La conséquence découlant directement de la crise est de voir son chiffre d’affaire diminuer sans que nous ne pouvions rien y faire. Il y a toutefois quelques points à ne pas négliger et qui peuvent faire toute la différence.

Certes, l’emplacement géographique joue un rôle déterminant dans le succès d’une entreprise mais il n’est pas le seul facteur à influer sur sa santé financière. Il est plus qu’impératif de se remettre en question et d’analyser les lacunes de son commerce.

Que voulons-nous? Augmenter le chiffre d’affaire ou du moins ne pas le diminuer. La ressource première de toute entreprise étant son personnel, il est plus que vital de mettre l’accent sur celui-ci afin d’améliorer les standards pas toujours respectés en matière de service à la clientèle. C’est en effet la qualité du service qui fera toute la différence sur un marché déjà gangrené par la baisse de fréquentation et par l’infidélité croissante de la clientèle. On pourra bien entendu engager de la main d’oeuvre peu coûteuse ou licencier une partie du personnel mais attention au revers de la médaille. Plusieurs autres techniques permettent d’arriver à ses fins sans pour autant tailler la part au ressources humaines.

Voici quelques points essentiels:

•      Choix de ses fournisseurs

•      Renégociation des contrats fournisseurs ( voir: article)

•      Améliorer la qualité du service, formation du personnel = fidélisation clientèle (voir: articles)

•      Diminuer les pertes directes sur les produits

•      Optimisation de sa mise en place cuisine

•      Diminution des frais d’exploitation (contrôle des coûts)

•      Meilleure gestion des réservations (suppression des « no-show »)

•      Meilleure gestion du temps d’occupation

•      Augmenter le CA par RevPar (chiffre d’affaire par chambre et par client)

•      Sans cesse se remettre en question (offre produits)

Le point le plus essentiel pour palier aux effets directs de la crise dans le domaine de la restauration est sans nul doute:

« La Notion de service à la clientèle »

L’article sur le manuel du service précédemment posté développe deux sujets fondamentaux directement liés à cette notion de « SERVICE »  (voir les articles relatifs à la formation de personnel)

Mise en pratique, contactez nous.

CHR Consulting

info.chrconsult@gmail.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s